Sony sous enquête pour abus de position dominante : risque d'une amende colossale
Jeux vidéo
Playstation 5
PC
Constructeurs
Editeurs
Actualités

Sony sous enquête pour abus de position dominante : risque d'une amende colossale

Alexandre Jollier il y a un an

Sony, le géant japonais de l'électronique et des jeux vidéo, est actuellement sous le coup de plusieurs enquêtes en Europe pour abus de position dominante. Ces investigations pourraient aboutir à des sanctions financières très lourdes pour l'entreprise, notamment au Royaume-Uni, où une action collective est en cours. Dans cet article, nous faisons le point sur les différents aspects de cette affaire et sur les conséquences potentielles pour Sony et le marché du jeu vidéo.

Enquête en Roumanie sur la distribution de jeux PlayStation

Position dominante sur le marché des consoles

La première affaire concerne une enquête menée par l'autorité roumaine de la concurrence. Cette dernière accuse Sony d'abuser de sa position dominante sur le marché des consoles de jeux en interdisant la vente de codes d'activation de jeux compatibles avec les consoles PlayStation par des distributeurs tiers. Le Conseil roumain de la concurrence estime que l'hégémonie du PlayStation Store "aurait réduit les possibilités d'achat" de jeux PlayStation, ce qui aurait entraîné une hausse des prix des softs disponibles sur les machines de Sony.

Conséquences pour les studios roumains

L'organisme ajoute que cela pourrait également "décourager les studios roumains de développer des jeux vidéo compatibles avec la PlayStation". Selon Gamesradar, le Conseil de la concurrence aurait procédé à des inspections dans les bureaux européens de Sony afin de recueillir des preuves visant à prouver un hypothétique comportement anticoncurrentiel. Si l'entreprise était reconnue coupable d'avoir enfreint les règles de la concurrence, alors cela signifierait que des alternatives aux magasins en ligne des constructeurs pourraient être mises en place en Roumanie.

Sony sous enquête pour abus de position dominante : risque d'une amende colossale
"Dans la vie, il y a ceux qui tiennent le pistolet, et ceux qui creusent... vous, vous creusez"

Action collective au Royaume-Uni pour des conditions injustes imposées aux développeurs

Une plainte déposée par Resolve

Au Royaume-Uni, Sony fait également face à une action collective menée par Alex Neill, directrice générale du site de défense des consommateurs Resolve. La plainte, déposée au nom de près de 9 millions de clients de Sony PlayStation au Royaume-Uni, accuse la firme japonaise d'avoir imposé des conditions injustes aux développeurs, qui répercutent ensuite des prix « excessifs et injustes » sur les consommateurs pour les logiciels vendus sur sa PlayStation.

Une facture potentielle de 5,9 milliards d'euros

Selon Resolve, l'affaire pourrait coûter 5 milliards de livres (5,9 milliards d'euros) à Sony, chaque plaignant pouvant réclamer des dommages et intérêts compris entre 67 et 562 livres (entre 79,36 et 665,64 euros) hors intérêts.

Des frais fixes de 30% pour les développeurs

Une commission sur chaque jeu numérique

L'accusation principale porte sur le fait que Sony et PlayStation feraient payer 30 % de commission sur chaque jeu numérique ou achat à l'intérieur d'un jeu issu du magasin PlayStation. Ces frais fixes, imposés aux développeurs de jeux vidéo, entraîneraient une augmentation des prix pour les consommateurs.

L'industrie du jeu au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, l'industrie du jeu vidéo est devenue la plus importante du pays en termes de divertissement. Alex Neill souligne que de "nombreuses personnes vulnérables" comptent sur les jeux vidéo pour rester connectées ou pour conserver une communauté. Les tarifs imposés par Sony pèsent donc lourdement sur les consommateurs britanniques, d'autant plus en cette période de crise économique et d'inflation.

La stratégie anticoncurrentielle de Sony dénoncée

Sony sous enquête pour abus de position dominante : risque d'une amende colossale

Des prix excessifs pour les clients

La société d'avocats Milberg London, qui soutient l'action collective au Royaume-Uni, dénonce également la stratégie anticoncurrentielle de Sony, qui aurait entraîné des prix excessifs pour les clients, sans commune mesure avec les coûts supportés par l'entreprise pour fournir ses services.

Des conséquences pour l'ensemble du marché du jeu vidéo

Si les enquêtes en cours aboutissent à des sanctions pour Sony, cela pourrait avoir des répercussions sur l'ensemble du marché du jeu vidéo. Les autres acteurs du secteur pourraient être amenés à revoir leurs pratiques commerciales et à proposer des conditions plus équitables pour les développeurs et les consommateurs.

Attente d'une réaction de Sony

Aucun commentaire pour le moment

Jusqu'à présent, Sony n'a pas encore réagi à ces différentes accusations. L'entreprise pourrait toutefois être amenée à s'exprimer prochainement, notamment si les enquêtes en cours débouchent sur des procédures judiciaires.

Un enjeu de taille pour l'entreprise

Ces affaires représentent un enjeu de taille pour Sony, qui pourrait être contraint de payer des amendes colossales et de revoir sa stratégie commerciale. Les conséquences pourraient également s'étendre à l'ensemble du marché du jeu vidéo, avec des effets sur les développeurs, les distributeurs et les consommateurs.

Conclusion

Sony se trouve actuellement dans une situation délicate, avec plusieurs enquêtes en cours pour abus de position dominante en Europe. Les conséquences pour l'entreprise pourraient être lourdes et avoir un impact sur l'ensemble du marché du jeu vidéo. Il faudra suivre attentivement l'évolution de ces affaires pour en mesurer les répercussions à moyen et long terme.

Alexandre Jollier
Alexandre Jollier
A propos de l'auteur
Bonjour à tous ! Je suis Alexandre, votre guide dévoué dans l'univers fascinant des jeux vidéo.
Articles similaires